Rechercher dans ce blog

dimanche 18 septembre 2011

Avantages et inconvénients du traitement hormonal de la ménopause


Pour la femme en bonne santé, mais qui subit les désagréments de la ménopause jour et nuit, prendre des hormones pour remplacer celles que son corps ne fabrique plus est la solution idéale pour préserver une bonne qualité de vie.

Hélas, le traitement substitutif de la ménopause a été décrié depuis 2002, lorsqu'une étude américaine l'a accusé de provoquer des cancers du sein.

Depuis, on s'est aperçus que de nombreux paramètres de cette étude n'étaient pas réalistes ni fondés, et que les traitements pratiqués pour cette étude aux Etats-Unis n'étaient pas utilisés en Europe.

Depuis, d'autres études ont été réalisées, qui ne montrent aucune différence entre les femmes traitées et celles non-traitées concernant les cancers.

Chez nous, en Europe, on utilise une hormone naturelle,l'oestradiol, fabriquée en laboratoire et qui est identique, biologiquement parlant, à celle que nous produisons dès la puberté.

Au Québec, une doctoresse, Dr Sylvie Demers, affirme que l'hormone oestradiol (bio-identique à l'hormone secrétée par les ovaires) est non seulement innoffensive, mais a même des effets protecteurs.

Les taux d'hormone prescrits actuellement sont nettement inférieurs aux taux que les femmes produisent naturellement pendant la grossesse ou l'ovulation.

Il existe aussi un traitement hormonal sous forme de gel à appliquer, ou de patchs à coller deux fois par semaine. Les hormones passent ainsi à travers le derme et évitent le système digestif et le foie.

De nombreuses femmes ont cessé brutalement leur traitement, de peur d'attraper un cancer du sein, mais doivent subir bouffées de chaleur, troubles du sommeil, ostéoporose, troubles de l'humeur, baisse de moral, prise de poids, rétention d'eau, tout ce qu'un traitement hormonal peut éviter !

La doctoresse Anne de Kervasdoué, gynécologue, a écrit de nombreux livres sur la santé au féminin (voir les liens en-dessous de l'article). Et elle dit qu'il est temps d'en finir avec cette polémique : le traitement hormonal substitutif ne provoque pas, à lui seul, de cancer du sein. Elle a publié un livre qui détaille tous les bienfaits et les inconvénients du traitement hormonal.


Bien sûr, il existe des contre-indications, comme : antécédents de cancers du sein dans la famille, fibromes utérins, tumeurs des ovaires, risques de phlébites ou tromboses.

C'est pour cela qu'avant de prescrire un traitement hormonal, le gynécologue fait un examen approfondi.


Avantages du traitement hormonal (TSH) :


Disparition des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes dès la première semaine, amélioration du tonus et de la joie de vivre, disparition du mal-être, du dégoût de soi, finies les pensées dépressives et les baisses d'humeur, finies les crises de "victimite" aigües, sommeil réparateur car moins de réveils nocturnes, peau plus lisse et élastique, cheveux plus beaux et plus fournis, pas de poils durs au menton ou au-dessus de la lèvre supérieure, pas de sécheresse intime, moins de douleurs articulaires et musculaires, préserve la libido, prévient l'ostéoporose et évite la déminéralisation des os. La prise de poids est moindre et la graisse se répartit mieux (plus d'accumulations localisées). Effet protecteur sur le système cardio-vasculaire, le cartilage et les artères.

Inconvénients du traitement hormonal (THS) :

Contre-indiqué dans tous les cas de cancer du sein, des ovaires, de l'utérus, diabète, risque de thromboses ou de phlébites, de maladies cardio-vasculaires, de problèmes de foie, d'endométriose et d'hypertension grave.

Une visite régulière chez le gynécologue, une mammographie chaque deux ans, permet de contrôler les effets du traitement hormonal.

Les femmes qui ont souffert des symptômes désagréables de la ménopause avant de se décider enfin pour le traitement hormonal disent qu'elles auraient dû faire cela plus tôt, ont enfin l'impression d'avoir une vie normale et ne reviendraient plus en arrière !

Ecrit par Josette Sauthier, copie interdite, partage autorisé avec le lien sur Facebook.

Source : Au bonheur des femmes, Anne de Kervasdoué
Femina
Pour recevoir directement par mail tous mes articles dès leur parution (1 à 2 par semaine), par mail, vous pouvez vous ABONNER dans le menu à droite du site, en haut. 
Merci de votre fidélité !

Lire aussi : Trucs et astuces pour lutter naturellement contre les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, dans la catégorie MENOPAUSE ici sur ce blog.

Nirvana Santé
http://nirvana-sante.blogspot.com

3 commentaires:

  1. Dans mon cas c'est exclu .. il va falloir que je trouve autre chose pour garder la forme ... BIZZZZZZ

    RépondreSupprimer
  2. Entièrement d accord avec cet article. J ai vécu l enfer avec les bouffées de chaleur et les troubles de l humeur (j ai perdu bp d amis)et puis j ai décidé de prendre ce traitement, ca change tout. Je contrôle avec mon gynéco. J ai une amie qui a toujours évité de prendre ce traitement par conviction et qui souffrait beaucoup à cause des insomnies, bouffées, sautes d humeur, au bout de 3 ans elle avait un fibrome. Elle a vraiment regretté de ne pas avoir pris le TSH. Après chacune est libre de son propre corps...

    RépondreSupprimer
  3. Merci Sibille,pour ton intéressant témoignage...Je connais des personnes qui ont fait la même chose et qui se portent à merveille, et ont dit "ah, mais pourquoi je n'ai pas fait cela avant !" Ca change vraiment la qualité de vie !
    Amitiés et bonne continuation !

    RépondreSupprimer