Rechercher dans ce blog

vendredi 9 septembre 2011

Emotions en relations avec les douleurs DES BRAS


"TOUT CE QUI NE S EXPRIME PAS S'IMPRIME".
Les pensées créent des émotions....si ces émotions ne sont pas pas exprimées, ni "écoutées", et qu'on n'en tient pas compte elles vont se cristalliser quelque part dans le corps physique et créer des douleurs.

Essayons de faire un lien entre les douleurs physiques, les émotions et les pensées. Décoder le message, transformer sa pensée ou sa perception de la situation peut très souvent libérer les douleurs causées par ces émotions ignorées.

Dans la catégorie "Relations entre les maladies et les émotions" je vous donne quelques exemples de maladies ou d'accidents dont la cause pourrait être émotionnelle.

Il est bien clair que ça n'explique pas toujours tout, mais c'est juste pour soulever une question, une possibilité éventuelle qu'il y a quelque chose de non réglé derrière cette blessure.

LES BRAS : Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.

Les bras sont le prolongement du coeur et sont liés à l'action de FAIRE et de RECEVOIR, ainsi que l'autorité, le pouvoir.

Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s'apitoyer sur ses souffrances.

Se croire obligé de s'occuper de quelqu'un.

Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu'on est le "bras droit" de quelqu'un.

Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à  leur montrer de l'affection.

Je m'empêche de faire des choses pour moi-même, parce que je me souviens des  jugements négatifs et des interdictions durant mon enfance, ce qui m'avait blessé.

Je ne me permets pas de prendre ou je regrette d'avoir pris quelque chose, ou je pense que j'ai obtenu quelque chose que je ne méritais pas.

Ou quelque chose me revient de droit , que je n'ai pas pris, je ressens de la colère.

Se rapporte au fait d'avoir été jugé par ses parents.

Vouloir emprisonner quelqu'un dans ses bras pour l'avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s'envoler, et ne plus pouvoir l'aimer et le protéger (un enfant, par exemple...).

Si j'accepte de laisser partir la personne, de ne pas vouloir la retenir, si je parviens à lâcher-prise, je peux aussi laisser aller la douleur.

Vivre une situation d'échec, devoir baisser les bras.

Essayez de modifier, clarifier ou de lâcher-prise par rapport à la situation qui vous perturbe. "Le mal a dit" = votre douleur essaie de vous dire quelque chose, de vous signaler que quelque chose perturbe l'harmonie en vous, d'attirer votre attention sur quelque chose à changer dans votre vie.

Ecrit par Josette Sauthier, reproduction interdite :
Cet article est une interprétation personnelle d'après mes expériences professionelles dans mon cabinet de thérapies, ça n'engage que moi et ce n'est pas à prendre comme une vérité absolue.
Josette Sauthier



D'autres maladies expliquées ici : Causes émotionnelles des maladies, sur ce blog.






5 commentaires:

  1. Je me reconnais dans certaines situations que tu décris, mais je j'ai pas mal au bras et c'est tant mieux car j'ai assez de douleurs autre part...
    Amitiés ét bisous étoiéls

    RépondreSupprimer
  2. Bon pour une fois voilà un truc qui ne me fait pas mal !! C'est chouette non ? ! Alors j'en profite et je te serre dans mes bras ! BIZZZZZZZZZZ

    RépondreSupprimer
  3. les émotions refoulées finissent toujours par s"exprimer
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. c'est tout a fait cela !! j'en avais marre de on travail depuis plus d'un an !!!! et me voila avec des tendinites ect...........

    RépondreSupprimer
  5. c'est tout a fait cela j'en pouvais plus de mon travail je ne me sentais plus a ma place !!..........
    Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s'apitoyer sur ses souffrances.
    bon maintenant le mal est la tendinite epicondylite mais je me soigne et surtout j'ai arreter ce travail !!

    RépondreSupprimer