Rechercher dans ce blog

mardi 21 avril 2015

Quand j'aurai Alzheimer....



Mon enfant, sois patient avec moi le jour où je vieillirai ou si je suis atteint un jour de la maladie d'Alzheimer....

Si un jour tu me vois vieux, si je me salis quand je mange 
et que je ne réussis pas à m’habiller, sois compréhensif, 
souviens-toi du temps que j’ai passé pour t’apprendre.

Si quand je parle avec toi,
 je répète toujours les mêmes choses, 
ne m’interromps pas, 
écoute moi, 
quand tu étais petit je devais te raconter 
chaque soir la même histoire avant que tu ne t’endormes.

Quand je ne veux pas me laver 
ne me fais pas honte, 
souviens-toi quand je devais te courir après 
en inventant milles excuses pour que tu ailles au bain.

Quand tu vois mon ignorance pour les nouvelles technologies, 
donne moi le temps nécessaire 
et ne me regarde pas avec se sourire ironique, 
j’ai eu tant de patience pour t’apprendre l’alphabet.

Quand par moments je n’arrive pas à me souvenir, ou que je perds le fil de la conversation, 
donne-moi le temps nécessaire à retrouver la mémoire 
et si je n’y arrive pas, ne t’énerve pas, 
la chose la plus importante n’est pas ce que je dis 
mais le besoin d’être avec toi et de t’avoir là à m’écouter.

Quand mes jambes fatiguées n’arrivent plus à tenir la cadence de tes pas, 
ne me considère pas comme un boulet, 
viens vers moi et offre moi la force de tes bras 
comme je l’ai fait lorsque tu as fait tes premiers pas.

Quand je dis que j’aimerais être mort, 
ne te fâche pas, 
un jour tu comprendras se qui me pousse à le dire. 
Essaie de comprendre qu’à mon âge on ne vit pas 
on survit.

Un jour tu découvriras que malgré mes erreurs 
je n’ai toujours voulu que le meilleur pour toi, 
que j’ai tenté de te préparer la route.

Donne moi un peu de ton temps, 
donne moi un peu de ta patience, 
donne moi une épaule sur laquelle poser ma tête 
de la même façon que je l’ai fait pour toi.

Aide moi à avancer, 
aide moi à finir mes jours avec amour et compréhension, 
en échange, je n’aurais que mon sourire 
et l’immense amour que j’ai toujours eu pour toi. 

Je t’aime mon fils..

Nirvana-Santé http://nirvana-sante.blogspot.com

1 commentaire:

  1. Bonjour Josette ,
    C'est poignant et tellement vrai . Je suis contente de pouvoir te mettre un commentaire : je n'y arrivais plus . Mes filles ont arrangé cette horrible machine appelé ordinateur .
    Bizettes ensoleillée et bonne journée .
    Tatiana ( blog over-blog)

    RépondreSupprimer