Rechercher dans ce blog

lundi 10 octobre 2011

Causes émotionnelle possible des maladies et problèmes aux SEINS



"TOUT CE QUI NE S EXPRIME PAS S'IMPRIME"


Les pensées créent des émotions....si ces émotions ne sont pas pas exprimées, ni "écoutées", et qu'on n'en tient pas compte elles vont se cristalliser quelque part dans le corps physique et créer des douleurs.

Essayons de faire un lien entre les douleurs physiques, les émotions et les pensées. Décoder le message, transformer sa pensée ou sa perception de la situation peut très souvent libérer les douleurs causées par ces émotions ignorées.

Dans la catégorie "CAUSES EMOTIONNELLES DES MALADIES" je vous parle des relations entre les maladies et les émotions et je vous donne quelques exemples de maladies ou d'accidents dont la cause pourrait être émotionnelle.

Il est bien clair que ça n'explique pas toujours tout, mais c'est juste pour soulever une question, une possibilité éventuelle qu'il y a quelque chose de non réglé derrière cette blessure.

Le "MAL A DIT" : origine émotionnelle possible des maladies du sein.

Les seins ont un rapport direct avec notre façon de "MATERNER", soit nos enfants, notre famille, notre conjoint ou le monde en général.

Materner signifie traiter l'autre comme s'il était son enfant, dépendant de sa mère. Etre trop protectrice, trop "mère poule" ou dominatrice avec ses enfants ou son conjoint.

La personne qui a un problème au sein peut être du genre à se forcer pour avoir l'air maternelle, et pour être une bonne mère

Ou elle s'en fait trop pour ceux qu'elle aime, au détriment de ses propres besoins, ne laisse pas ses enfants devenir autonomes et prendre leur envol. Elle veut les protéger, les empêcher de vivre et veut prendre les décisions à leur place.

Ou alors qu'elle s'en demande trop, à elle-même, par manque de confiance ou d'estime de soi.

Elle peut souffrir d'une trahison conjugale ou affective, culpabilité envers un enfant ou avec sa mère, chagrin affectif, relationnel ou conjugal, avec un sentiment d'abondon.

Elle peut éventuellement aussi éprouver un sentiment d'échouer en tant que mère, ou de la culpabilité de voir souffrir sa mère.

Ou elle a été séparée d'une personne chère, qui est partie du foyer, ou qui est décédée.

Le sein droit a un lien avec le conjoint ou la famille (pour une personne droitière), ceux qu'on materne. Difficultés avec son mari ou un de ses enfants.

Le sein gauche est plutôt lié avec son enfant (ou son enfant intérieur), et l'affectif, ceux qu'on tient sur son coeur. Ca peut être aussi un "conflit de nid" avec un élément masculin, mari ou fils.

Pour une gauchère, c'est l'inverse.

Une exception, toutefois : une forte émotion liée à une douleur de séparation d'avec son partenaire peut affecter le sein droit (chez une droitière) et une émotion avec une résonance de douleur d'abandon vécue dans notre enfance peut atteindre le sein gauche.

REFLEXION :Il y a peut-être aussi un pardon à faire avec sa propre mère, ou avec la personne qui te cause de la peine...

Il est aussi possible que tu maternes ta mère, ou une autre personne, et que ça te cause un problème. Ta mère ou quelqu'un d'autre te demande de l'aide au-delà de ce que tu peux donner, au delà de tes limites.

Au lieu de te forcer ou de te plaindre de ce que tu vis, essaie de ne donner que ce que tu peux faire DANS L'AMOUR ET DANS LA JOIE, et dans le respect de ce que tu peux donner.

Ton sens du devoir est trop grand, tu dois apprendre à lâcher-prise de ceux que tu aimes. Donne toi le droit de ne pas pouvoir ou vouloir en faire plus, et avoue-le sans culpabiliser.

Tes limites actuelles ne seront peut-être pas les mêmes toute ta vie.

L'amour maternel peut exister en toi, sans que tu sois obligée de materner continuellement.

Ecrit par Josette Sauthier, reproduction interdite :
Cet article est une interprétation personnelle d'après mes expériences professionelles dans mon cabinet de thérapies, ça n'engage que moi et ce n'est pas à prendre comme une vérité absolue.
Josette Sauthier


D'autres maladies expliquées ici : Causes émotionnelles des maladies, sur ce blog.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire