Rechercher dans ce blog

samedi 5 novembre 2011

Comment agissent les bains dérivatifs ?


Le Bain Dérivatif est une technique qui consiste à combiner l'action de la fraîcheur à celle de la friction dans les deux plis inguinaux et sur le périnée dans le but de faire vibrer, rendre motiles les intestins et tous les fascias du corps.

Les effets du Bain Dérivatif sont très nombreux. Ils font partir en premier lieu les mauvaises graisses, épaisses, qui se trouvent directement sous la peau.  Ils aident sans conteste à la régénérescence de l'organisme, donnent de l'énergie, restaurent la qualité du sommeil, de la peau, des cheveux et des organes,  des muscles et densifient les os.

A l'origine de l'humanité, nous marchions beaucoup, nus, dans des pays chauds.
Dans un tel cas, la sueur du corps glisse vers les plis de l'aine et le périnée. 
Son évaporation procure de la fraîcheur. 
La marche assure la friction dans les plis de l'aine. 
La combinaison de la fraîcheur et de la friction favorise la motilité (mini contractions) de l'intestin et des fascias, ce qui permet à nos graisses de circuler, d'accomplir leurs diverses fonctions et d'être évacuées à la vitesse où elles se forment par la digestion.

Cette fraîcheur entraine la motilité du fascia et de l’intestin provocant l'expulsion des déchets, mais aussi le déplacement, le cheminement dans tout le corps des graisses issues de la digestion. 

Les graisses fluides, dites brunes, sont indispensables pour la protection contre la chaleur et le froid, l'énergie, les réserves, la fonction hormonale, le transport des cellules souches adultes capables de réparer tous nos tissus, et enfin deux fonctions de nettoyage. 
Les graisses épaisses (jaunes et blanches floconneuses) sont des graisses de mauvaise qualité dues à des aliments dénaturés et à une mauvaise mastication. On les trouve essentiellement chez les animaux (et les humains !) d’élevage. Elles doivent être expulsées par les graisses fluides.

Ce qui nous manque le plus à notre civilisation actuelle n’est pas la friction mais la fraîcheur au périnée.

Durant cent ans, et selon ce que décrivait Louis Kuhne, le Bain Dérivatif a été strictement observé comme une technique de nettoyage interne du corps. 

Cette circulation continue des graisses permet l'évacuation à la vitesse où elles entrent dans le corps par la digestion. Elle permet aussi aux graisses fluides, dites brunes, de chasser les graisses épaisses qui déforment la silhouette, et de remplir, au moins, huit fonctions qui sont en sommeil lorsque le fascia ne travaille pas.

Le Bain Dérivatif est connu depuis des milliers d'années en Chine, il est pratiqué depuis toujours en Nouvelle-Guinée, nous en trouvons des traces dans le Coran et la Torah (ablutions plusieurs fois par jour), et il est pratiqué en France par des centaines de milliers de personnes. Monsieur Henri-Charles Geffroy de La Vie Claire et Monsieur Raymond Dextreit le tenaient en haute estime. Il est recommandé par de nombreux hygiénistes et de plus en plus conseillé par des médecins.

Source : divers sites sur les bains dérivatifs, technique ancestrale de soins naturels, rédigé par Josette Sauthier, copié-collé interdit.

Lire aussi : comment faire les bains dérivatifs, les bienfaits des bains dérivatifs, les actions et interactions des bains dérivatifs et mode d'emploi ici : 
BAINS DERIVATIFS


Nirvana Santé
http://nirvana-sante.blogspot.ch


1 commentaire:

  1. Très intéressant ! Je ne connaissais pas cette technique... vivement la suite !
    Merci Josette et toutes mes amitiés
    Bon week-end et bisous étoilés

    RépondreSupprimer