Rechercher dans ce blog

dimanche 30 juin 2013

Rire, c'est bon pour la santé ! Rire et guérir




Bonne nouvelle : RIRE aide à garder la forme et peut aussi guérir, mais oui !

Lorsque nous rions aux éclats, l'organisme reçoit un afflux d'oxygène et le diaphragme travaille davantage, ce qui accroît la capacité respiratoire et tonifie le système cardio-vasculaire.

Le rire facilite le bon fonctionnement du système digestif. Les muscles abdominaux se contractent avec une telle force que le ventre est massé et permet ainsi au système digestif (estomac, intestins, etc.) d'être brassé en profondeur. Cela permettrait de lutter contre la constipation. De plus, certains chercheurs stipulent que le « massage abdominal » engendré par le rire stimulerait la sécrétion des sucs pancréatiques, de la salive, des sucs digestifs et que cela aurait pour effet d'entraîner une digestion meilleure et plus complète, de plus la motricité intestinale est mieux coordonnée.
En outre le rire va effectuer un profond brassage hépatique (du foie) et des voies biliaires par abaissement du diaphragme. Les symptômes liés à l'insuffisance hépatique (c'est-à-dire d'un foie qui ne sécrète pas assez de bile ) seront très souvent diminués.

Rire pendant 20 secondes équivaut à 3 minutes de marche rapide !

Rire au travail, rire en famille, rire avec ses amis, rire de soi-même, tous les prétextes sont bons, et les bénéfices seront tout autant physiques que psychologiques.

Le rire empêche les insomnies. Le rire prépare au sommeil car, comme nous l'avons vu précédemment, il supprime les tensions internes. Ainsi, nous nous sentons détendus. Par ailleurs, après avoir rit, les muscles sont déjà dans un état de relaxation. Donc psychologiquement et physiquement nous sommes prêts à dormir. De plus, le rire fatigue le système d'éveil puisque ce dernier est fortement stimulé lors de cette activité. Enfin, le rire active la « sérotonine », un neurotransmetteur qui contrôle l'endormissement.



Excellent anti-stress, le rire libère aussi des hormones du plaisir (les endorphines), dénoue les tensions, désamorce les conflits, intervient sur la digestion, le sommeil, et on a même constaté des effets anti-douleurs, comme le raconte NORMAN COUSINS, atteint d'une maladie grave et soi-disant irréversible, dans son livre stupéfiant : "Comment je me suis guéri par le rire" (voir ci-dessous)

Un jour de l'été 1964, Norman Cousins, journaliste, tombe gravement malade. Il est hospitalisé. Les médecins diagnostiquent une spondylarthrite ankylosante et ne lui donnent qu’une chance sur cinq cents de guérir.
Son état dégénère rapidement et voilà qu'il se retrouve à l'hôpital, incapable de dormir, avec des souffrances horribles. Pourtant, Cousins refuse de se résigner et décide de prendre les choses en main.

Il pense que ce genre de  maladie peut résulter d'une carence en adrénaline. Donc si des émotions négatives peuvent perturber l'équilibre chimique du corps, des émotions positives feraient l'effet contraire et amèneraient certainement des changements positifs. 

Il décide que l'optimisme et le rire sont peut-être le meilleur remède, et que ce qu'il a créé dans son corps, il peut aussi le défaire.

Alors il quitte l'hôpital, s'installe à l'hôtel et toute la journée, il regarde toutes les émissions drôles disponibles à la télévision. Il constate très vite que déjà dix minutes de rire lui procurait sans somnifères et sans calmants au moins deux heures de sommeil sans douleur.

Son état s'améliore rapidement et  Cousins continue, regarde des films comiques en boucle, lit des livres humoristiques, fait des blagues et éclate de rire avec les amis qui lui rendent visite.

Quelques semaines plus tard, la douleur disparaît et les médecins constatent à leur grand étonnement que le tissu de sa colonne vertébrale et de ses articulations se régénèrent et que sa maladie irréversible régresse.
Bientôt Cousins reprend son jogging quotidien et au bout de quelques mois, se sent si bien qu'il recommence son job de journaliste. 

Il est convaincu qu'il doit sa guérison à sa volonté de guérir et à sa cure de rire. Norman Cousins raconte son étonnante expérience dans un livre, qui sera très vite un best-seller.

"Comment je me suis soigné par le rire", par Norman Cousins


Ecrit par Josette Sauthier, reproduction interdite

Nirvana Santé
http://nirvana-sante.blogspot.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire