Rechercher dans ce blog

dimanche 6 octobre 2013

Le dépistage du cancer du sein. Pourquoi et comment ça se passe



Si on ne peut pas totalement empêcher la venue d'un cancer du sein, on peut le dépister précocement pour lui donner toutes les chances de guérison possibles. Il est aussi beaucoup plus facile à soigner s'il est dépisté à ses débuts.

Parlez-en à votre médecin ou à votre gynécologue, et faites-vous dépister chaque deux ans dès 50 ans. Ou plus tôt si des personnes de votre famille proche ont ou ont eu un cancer du sein.
En Suisse, le dépistage est gratuit pour les femmes dès 50 ans.

Comment ça se passe ?
Si vous n'êtes pas encore ménopausée, prenez un rendez-vous pour la mammographie les jours suivants les règles, car les seins seront moins sensibles. Les appareils de mammographie sont de plus en plus sensibles et l'examen est moins douloureux qu'aux débuts, les seins sont moins "comprimés" par la machine pour "lire" les tissus mammaires.

Pour l'examen, vous devrez vous dévêtir jusqu'à la taille. Evitez les parfums, lotions et crème, déodorants, qui peuvent altérer la qualité de l'image radiologique, ainsi que les  pendentifs et colliers, que vous devrez de toute façon enlever.



On vous donnera un petit questionnaire de santé, pour connaître d'éventuels antécédents familiaux de cancers du sein, votre contraception ou traitement hormonal éventuel.

L'examen dure environ 20 min et c'est très supportable ; plus désagréable que douloureux. Chaque sein est comprimé entre deux plaques, une fois en haut et en bas, et une fois gauche-droite. On se sent un peu serré, et c'est déjà fini.
Mais si ça peut vous sauver la vie, ce désagrément est dérisoire, n'est-ce pas ?
Vos radios seront lues par deux médecins radiologues différents et une dizaine de jours plus tard, vous recevrez les résultats par écrit. En cas de doute, un troisième médecin est consulté.

Dans 95% des cas, le résultat est négatif, tout va bien, vous n'avez rien. Votre médecin traitant et votre gynécologue reçoivent également une copie du rapport.
Vous reviendrez deux ans plus tard refaire un mammographie de dépistage.

Si l'examen est POSITIF, on vous proposera immédiatement des examens complémentaires, une échographie, des radiographies plus localisées, un IRM éventuel ou une biopsie. Ces examens complémentaires se révèlent 9 fois sur 10 négatifs. Dans ce cas, vous serez reconvoquée dans deux ans ou plus rapidement, si vous ou votre médecin avez un doute.

Si par malheur un cancer du sein était diagnostiqué, le traitement sera plus rapide, plus efficace et moins traumatisant s'il a été découvert précocement. Donc en cas de doute, inutile de faire l'autruche, faites contrôler rapidement afin de lever les doutes ou, le cas échéant, commencer immédiatement radiothérapie, chimiothérapie ou opération.
Il n'est jamais trop tôt ni trop tard pour prendre rendez-vous pour un dépistage, dans un cas comme dans un autre, il vaut mieux SAVOIR.

Contre-indications à la mammographie :
  • prothèses mammaires
  • problèmes graves aux seins, hypersensibilité 
  • antécédents de cancer du sein.
Ci-dessous un panneau en images pour observer et surveiller vos seins, si vous n'avez pas encore l'âge de faire des mammographies, ou si vous constatez les symptômes suivants




Nirvana Santé 
http://nirvana-sante.blogspot.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire