Rechercher dans ce blog

samedi 22 octobre 2011

Comment prévenir grippe et refroidissements naturellement ?



Il est possible de faire la prévention ou lutter contre la grippe et des maladies hivernales par des moyens naturels.....si vous devez quand même l'attraper, ce sera sous une forme atténuée et vous serez plus vite sur pied!

Tout d'abord, et dès maintenant, pour "renforcer le terrain", il serait bon de booster son système immunitaire : manger des oranges, des kiwis, boire des jus de citrons frais, qui sont des bombes de vitamines C. Cette vitamine aide notre corps à lutter contre les virus.


Bien dormir, vous reposer, afin de rester résistant....Le stress et la fatigue sont des "portes ouvertes" aux microbes et virus, qui prennent d'assaut un "terrain affaibli".

L'Echinacea, qui est une jolie fleur rose ressemblant à l'arnica, prise en comprimés augmente l'immunité générale et aide à combattre les refroidissements. Une cure dès l'automne peut vous éviter rhumes et grippes durant l'hiver, ou, les avoir sous une forme très atténuée.


Une cure de Gelée royale, de pollen et de propolis (vous trouvez en magasins bio des miels à la Gelée Royale, à la Propolis et au pollen ) augmente aussi la résistance aux virus, microbes et au stress.

Le miel est un excellent antibiotique et antiseptique naturel. Choisissez le bio, et ne le chauffez pas à plus de 37 degrés, il perdrait ses propriétés.

Les huiles essentielles ont des propriétés antiseptiques et antivirales extraordinaires.
Elles peuvent s'utiliser en diffusion, pour purifier l'atmosphère, en frictions, et même par voie interne.
Cependant, PRUDENCE ! toutes ne sont pas utilisables de la même façon et pour savoir si une huile essentielle doit agir par la peau, par l'inhalation ou par voie interne, il faut demander conseil au pharmacien.

Certaines huiles essentielles sont efficaces en friction, diluées dans une autre huile, mais d'autres sont dermocaustiques (risques de brûlures si utilisées pures sur la peau) ou photosensibilisantes (bergamote, par exemple).

Les huiles essentielles passent la barrière de la peau et se diffusent très rapidement dans l'organisme.

Certaines huiles essentielles peuvent être avalées : prises sur un morceau de sucre, un biscuit, dans une cuillerée de miel ou dans un yogourt.
Par exemple, pour la grippe, l'Eucalyptus radiata, le Tea Tree, le Ravensare Aromatica. Ces huiles essentielles sont très puissantes contre les virus, les bactéries et les microbes, mais douces pour le tube digestif.

Par contre, l'eucalyptus globulus ne doit pas être ingéré, tout comme l'eucalyptus officinal. Mais ils font merveille en diffusion, inhalation ou en friction !

On peut les utiliser en vaporisation, ou dans un diffuseur, dans une chambre, une salle d'attente, une salle de classe.

Bien utilisées, les huiles essentielles sont puissantes et efficaces, mais en règle générale, doivent être évitées chez les femmes enceintes et les nourrissons. Cependant, un aromathérapeute confirmé peut fournir des préparations spécifiques pour ces cas-là.

Côté HOMEOPATHIE : prendre une dose par semaine d'OSCILLOCOCCINUM dès le début de l'hiver ou en période d'épidémies, c'est une excellente prévention qui  renforce votre système immunitaire et vous aide à combattre également les autres maux de l'hiver : rhume, toux, bronchite, angine, otite.
Vous pouvez alterner une semaine OSCILLOCICCINUM et une semaine INFLUENZINUM 15 CH, qui est fabriqué chaque année avec les mêmes composants du vaccin anti-grippe en vigueur cette année-là.
Autre alternative : le SERUM DE YERSIN 15 CH, une dose par semaine.

En vous souhaitant un hiver en bonne santé,


Ecrit par Josette Sauthier, copie interdite

Nirvana Santé 
http://nirvana-sante.blogspot.com

3 commentaires:

  1. Merci de ces bons conseils...
    Bisous étoilés

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour les bon conseils que vous nous donné car j'ai suivit ce que vous avez marqué

    RépondreSupprimer