Rechercher dans ce blog

vendredi 4 octobre 2013

Causes émotionnelles des problèmes de poids.



Les personnes qui sont en surpoids sont très souvent des personnes sensibles qui cherchent à se protéger, qui ont de la peine à dire NON à quelqu'un qui attend trop de sa part.

Il peut y avoir de nombreuses causes émotionnelles et je vais vous parler des plus courantes. Je ne parlerai pas ici des causes médicales ou génétiques (problèmes glandulaires ou métaboliques ou autres.)

Il faut toujours avoir du respect envers les personnes en surpoids, ce sont des personnes très sensibles et qui souffrent.

Ce n'est pas toujours en rapport avec ce qu'elles mangent, mais si elles mangent trop, c'est souvent pour compenser un manque,  : l'amour, l'affection, la reconnaissance. Ou un vide intérieur : manque d'intérêt pour sa vie, pour ses études, son travail.

Quand manger remplace aimer, quand on veut "prendre sa place", qu'on essaie de s'imposer, de s'affirmer, on veut avoir de la présence, pour que les autres fassent attention à nous.

De toute façon, à part quelques exceptions, les personnes obèses ou en surpoids sont mal dans leur peau et ne peuvent pas simplement "moins manger pour maigrir", comme le pensent souvent les personnes qui n'ont pas de problèmes de poids.

Ce n'est pas si simple, loin de là. Nous n'avons pas à les juger ni à s'en moquer, c'est mesquin et très blessant.

La personne en surpoids ou obèse a pu vivre de l'humiliation dans son enfance ou son adolescence, ou de la honte. Soit qu'elle s'est créée cette  honte elle-même, soit qu'on l'a rabaissée, maltraitée, ou même pire, ce qui est terrible, agressée ou abusée. Dans ce cas, on prend du poids en espérant ne plus être désirée.

Peut-être aussi que cette personne se sent responsable du bonheur de son entourage, qu'elle cherche à se faire aimer, a manqué d'affection ou en manque encore actuellement.
L'excès de poids forme une couche de protection vis-à-vis de l'extérieur pour éviter d'être blessé, rejeté, abandonné.

Je connais de nombreuses femmes pulpeuses et rondes qui, une fois qu'elles ont compris que leur corps peut être aimé et désiré même si elles ne correspondent pas aux diktats de la mode, devenir de vraies "bombes" au charme ravageur. Les femmes rondes qui s'assument explosent de joie de vivre, de charme, ont un côté rassurant et bonnes vivantes qui attirent comme un aimant !

Si elles savent se mettre en valeur avec des vêtements colorés aux tissus chatoyants, drapés et fluides, et miser sur les accessoires, elles deviennent les plus belles et sont très admirées ! Je l'ai constaté de mes propres yeux, et avec bonheur !

Et beaucoup d'hommes m'ont avoué préférer les femmes "bien en chair" et ne pas comprendre leurs complexes car pour eux, elles sont tellement belles !

Pour ma part, lorsque je vais dans un endroit où je ne connais personne, je suis instinctivement attirée vers une personne "ronde" (c'est ainsi que je les appelle affectueusement dans mon coeur) et je ne suis jamais déçue. Maternantes, naturelles, généreuses de nature, elles sont accueillantes, très souvent drôles, ont le rire et le contact facile !

Les soignantes sont souvent des femmes rondes, vous avez remarqué ? en plus des qualités que je viens de nommer, elles ont un côté "sauveur" inné chez elles, un côté sécurisant !

Cet article ressemble peu aux précédents de la catégorie Causes émotionnelles des maladies. Il est peu abordé dans les livres traitant le sujet. C'est pourquoi je me suis basée sur ma pratique professionnelle et mon vécu car vous l'avez sûrement compris, j'adore les rondes et j'en ai beaucoup parmi mes amies !

Josette Sauthier, copie ou reproduction sur d'autres sites interdite.
Cet article est une interprétation personnelle d'après mes expériences professionelles dans mon cabinet de thérapies, ça n'engage que moi et ce n'est pas à prendre comme une vérité absolue.
Josette Sauthier



D'autres maladies expliquées ici : Causes émotionnelles des maladies, sur ce blog.


Nirvana Santé
http://nirvana-sante.blogspot.ch



6 commentaires:

  1. Bonjour Josette
    Intéressant cet article, mais ça ne m'explique pas pourquoi j'ai pris 8 kg en 2 ans, sans manger plus... peut-être simplement la ménopause...
    Bonne journée et bises amicales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Paloma,
      Effectivement, à la ménopause, nous ne stockons plus les graisses de la même façon, surtout le soir...
      Mais vois un côté positif : il y a davantage de surface pour les caresses (comme me l'a si joliment dit une patiente.)
      AMicales pensées et à bientôt sur ton blog de poésie.

      Supprimer
  2. c'est vrai que je suis comme toi, attirée par ces personnes, un côté rassurant et généreux certainement.

    RépondreSupprimer
  3. j'ai la même chose que vous mesdames, et depuis la ménopause j'ai pris de 8kg en quelques mois qui maintenant stagne, j'en ai perdu 5kg en essayant de boire mais maintenant ca re stagne, mais comme vous j'ai surement une souffrance intérieur depuis la petite enfance , super cet article , on voit qu'on n'est pas seule dans le même cas ...
    fifi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fifi, merci pour ton témoignage, oui ça fait plaisir de constater qu'on se serre les coudes. Je dis toujours qu'on n'est pas programmées pour être minces, c'est une lutte à vie (sauf quelques rares exceptions...) et SURTOUT pour les gourmandes !! car vous avez remarqué ? Quasiment toutes les femmes qui aiment manger sont rondes ! Mais ce sont aussi des GOURMANDES DE LA VIE ! qui pétillent de bonne humeur !
      Amitiés et merci pour ta charmante visite.
      Josette

      Supprimer
  4. Oh merci pour cet article plein de vérité ! C'est vrai que les problèmes de poids sont une souffrance (pour moi du moins), mais aussi causés par une autre souffrance au départ, consciente ou inconsciente. C'est vrai aussi que nous sommes très sensibles, ayant besoin d'affection, d'amour, et aussi souvent généreuses de cœur, attentionnées... Dans mon cas j'ai commencé à prendre du poids (et pas qu'un peu sur de longues années !) suite à une grosse dépression. Et j'en connais, en tout cas en partie, les causes, qui sont bien parmi celles décrites plus haut. Mais mon Dieu que c'est difficile ! ce combat perpétuel contre les kilos, qui en plus dégradent la santé, et ce sentiment de culpabilité dès qu'on craque et qu'on fait un écart ! Alors que même à présent, je mange peu, j'ai réussi à perdre pas mal, mais il semble que le corps ait pris son rythme de croisière et ne veut plus lâcher un gramme de plus !
    Un grand merci pour cet article Josette, qui nous réconcilie un peu avec nous-même, et surtout aux yeux des autres qui pensent souvent que nous ne savons pas nous contrôler, que nous manquons de volonté, et pourtant ! s'ils connaissaient nos souffrances et nos privations.... et nous regardent souvent de façon méprisante. Sans compter, en plus, comme si cela ne suffisait pas, que la ménopause est passée par là....
    Mais bon, avec le temps j'ai quand même réussi à m'accepter un peu plus qu'au début, donc je fais avec et j'évite les personnes qui semblent me juger sur mon apparence... Vraiment un grand merci Josette, de nous comprendre <3

    RépondreSupprimer