Rechercher dans ce blog

mercredi 21 janvier 2015

Emotions liées aux douleurs d'estomac



Vous avez souvent mal à l'estomac, vous ne comprenez pas pourquoi ! et si c'était émotionnel ? L'estomac "digère" (ou pas), que ce soit vos aliments ou vous soucis, vos émotions, vos préoccupations. Dites-vous ou pensez-vous souvent "ça, je ne l'ai pas digéré !"
Décodons en détail les causes émotionnelles possibles de vos douleurs et maux d'estomac et voir comment résoudre vos conflits émotionnels :

Au niveau purement physique, l'estomac est un organe important de la digestion. Il est situé entre l'œsophage, relié à votre bouche, et l'intestin grêle, qui "assimile" et "trie" ce qui sera utilisé et ce qui sera éliminé.
Grâce aux sucs gastriques qu'il sécrète, l'estomac transforme les aliments en liquide.
Les problèmes d'estomac les plus courants sont les ulcères, les gastrites (brûlures, aigreurs), les hémorragies gastriques, les cancers et les problèmes digestifs, (renvois, vomissements, indigestion, etc.)

Au niveau émotionnel, l'estomac représente les FRUSTRATIONS, les désirs réprimés, non avoués.

Tous les problèmes d'estomac ont un lien direct avec la difficulté d'accepter ou de bien digérer une personne ou un événement.
Le fait d'en souffrir indique une ou plusieurs des attitudes suivantes :

Tu vis de l'intolérance et de la peur face à ce qui n'est pas à ton goût.
Tu résistes aux idées nouvelles, surtout celles qui ne viennent pas de toi.
Tu as de la difficulté à t'ajuster à quelqu'un ou quelque chose qui vient contredire tes plans, tes habitudes ou ta façon de vivre.
Tu laisses trop souvent ton « critiqueur intérieur » t'influencer, ce qui t'empêche de lâcher prise et de laisser parler ton cœur qui, lui, ne veut qu'accepter inconditionnellement.
Il se peut que tu sois du genre à t'accuser de manquer d'estomac, c'est-à-dire de manquer d'audace.

Les problèmes d'estomac peuvent venir aussi de croyances mentales erronées, de peurs et d'angoisses...l'angoisse est ressentie au niveau de l'estomac, plus rien ne passe, la boule à l'estomac, vous connaissez ?
Posez-vous les bonnes questions :

"Qu'arriverait-il si tu arrêtais de résister aux idées des autres? Crois-tu que tu passerais pour un vulnérable, un faible? Au lieu de croire que tu es impuissant parce que tu ne peux pas changer les autres ou une situation, deviens conscient de ta propre puissance pour créer ta vie.

Tu n'as pas besoin de dire à ton corps comment être un corps et comment faire son travail de digestion. Il en est ainsi pour ton entourage. Tout un chacun a une façon différente de voir la vie. Ce n'est pas pour rien que l'estomac est placé dans la région du cœur. Nous devons tous accepter avec amour, c'est-à-dire accepter la différence de tout un chacun. Les pensées du genre « c'est injuste » ou « pas correct » ou « idiot », etc. que tu alimentes ne sont plus bénéfiques pour toi. Elles bloquent ton évolution comme ton estomac bloque la digestion de ta nourriture. En devenant plus tolérant face aux autres, tu deviendras plus tolérant face aux aliments que tu absorbes.

Ton estomac t'envoie le message d'arrêter de vouloir tout contrôler. Tu as besoin de faire davantage confiance aux autres, tout comme tu dois faire confiance en la capacité de ton estomac de digérer tes aliments."

Comment faire pour corriger cette tendance ?

Il faut commencer par T'AIMER, et par accepter tes peurs du moment.
Prends le temps de trouver ce dont tu as PEUR POUR TOI dans cette situation.

Rappelle-toi que tout est temporaire. Accueille tes limites actuelles et respecte-les. Donne-toi le temps d'apprendre ce qui est nouveau et de digérer le passé.
Sois davantage conscient de ta propre valeur.
Accueille tes peurs et tes limites et donne-toi le droit de les éprouver.
Ensuite, tu pourras te diriger vers ce que tu veux vraiment.
Cette partie en toi qui a peur est convaincue de te protéger.
Si tu te sens capable d'assumer les conséquences de vivre selon les besoins de ton être, rassure-la comme tu le ferais avec un petit enfant.


Nirvana-Santé http://nirvana-sante.blogspot.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire