Rechercher dans ce blog

lundi 7 septembre 2015

Mon mal de tête me dit....


Cause émotionnelle possible des MAUX DE TÊTE 

Le "mal a dit"....que cherche à vous dire votre tête lorsqu'elle vous fait mal ?

Il y a d'abord les causes physiques : mauvaise digestion, tensions cervicales, migraines cataméniales (de cause hormonale lors des règles ou de la semaine de pause-pilule), la migraine liée à la vésicule et au foie suite à une mauvaise digestion des graisses ou de l'alcool) les maux de tête dus aux variations atmosphériques, au vent, mais il y a aussi les maux de tête à causes émotionnelles. Voici quelques pistes pour vous aider à trouver quelles émotions peuvent causer vos maux de tête :

La tête, c'est l'organe du "contrôle", tant par le cerveau que par le mental. Si vous êtes trop dans le "contrôle", quand le mental fait opposition au coeur, au ressenti, quand vous analysez ou réfléchissez trop, ça y est, c'est la PRISE DE TETE !

C'est par la tête que toutes les émotions sont décryptées. Elles naissent dans notre instinct, puis sont analysées par la tête ensuite, ce qui enlève toute spontanéité.

Les maux de tête peuvent avoir leur origine dans différentes parties du corps.


Il y a plusieurs causes de maux de tête. Prise de tête, se prendre la tête, ressasser, ruminer...

Le stress et la tension, quand je me force à jouer un rôle pour correspondre à ce qu'on attend de moi.
Ou que je fais les choses de façon à plaire ou à être acceptée, appréciée.

Le mal de tête apparait souvent quand je donne la priorité au mental pour accomplir quelque chose.
Ou parce que je réagis à des fortes pressions exercées par des situations ou des événements qui m'entourent.
Je veux peut-être trop comprendre, analyser, me mettre à la place des autres, chercher à savoir ce qu'ils vont penser, comment ils vont peut-être réagir, je veux aller trop vite, je veux anticiper, savoir  trop vite ou avoir immédiatement réponse à mes questions. Aller plus vite que la musique, comme on dit !
Un mal de tête comme "la barre au front" se rapporte davantage à une situation professionnelle ou liée à mon rôle social.
Si mon mal me serre un côté de la tête ou sur une tempe, ce sont plutôt des émotions liées à un problème familial ou conjugal.


Si mon mal de tête est localisé sur la nuque, c'est que je dois être plus flexible, je suis trop rigide, et perfectionniste, voire, dirigiste.
J'ai peut-être de la difficulté avec le changement, les nouvelles idées.

Les migraines sont souvent associées à des troubles de la vision et de la digestion.
Je ne veux plus voir et je ne veux plus digérer ce qui se passe dans ma vie.

Ce sont des angoisses, de la frustration face à une situation où je suis incapable de prendre une décision.

Je peux avoir le sentiment de quelque chose qui doit être accompli ou qui m'est demandé.

La migraine expose ma résistance reliée à mon incapacité d'accomplir ce qui m'est demandé.

Ma tête surchauffe et me fait mal juste à l'idée de du but à atteindre qui me semble inaccessible.

Je dois comprendre que, lorsque j'ai une migraine, j'ai une prise de conscience à faire, j'ai des choses à changer et je dois être capable de les changer, c'est-à-dire de passer à l'action.

Rédigé par Josette Sauthier sur la base de recherches personnelles et expériences professionnelles.Reproduction interdite

Nirvana-Santé http://nirvana-sante.blogspot.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire